Health

Les décès par cancer aux États-Unis ont diminué de 2% chaque année depuis 2016, selon un rapport

Les décès par cancer aux États-Unis continuent de baisser, selon un nouveau rapport de l’Association américaine pour la recherche sur le cancer.

Le rapport, publié mercredi, a révélé que les décès par cancer ont diminué de 2,3 % chaque année entre 2016 et 2019.

Dans l’ensemble, il y a eu une réduction de 32% du taux de mortalité par cancer aux États-Unis depuis 1991, ce qui se traduit par environ 3,5 millions de vies sauvées, selon le rapport.

De plus, en 2022, il y a plus de 18 millions de survivants du cancer vivant aux États-Unis, ce qui équivaut à 5,4 % de la population, selon le rapport. Cinquante ans plus tôt, il n’y avait que 3 millions de survivants du cancer.

PHOTO: La soignante Kimberly Schoolcraft visite l'installation United in Blue sur le National Mall pour sensibiliser à la nécessité de davantage de recherche sur le cancer colorectal, d'options de traitement et de financement le 16 mars 2022 à Washington, DC

La soignante Kimberly Schoolcraft visite l’installation United in Blue sur le National Mall pour sensibiliser à la nécessité de davantage de recherche sur le cancer colorectal, d’options de traitement et de financement le 16 mars 2022 à Washington, DC

Paul Morigi/Getty Images pour la lutte contre le cancer colorectal, FICHIER

Selon le rapport, la diminution du nombre de décès est due aux “progrès sans précédent” réalisés contre le cancer au cours de la dernière décennie.

Cela comprend huit nouveaux médicaments anticancéreux approuvés par la Food and Drug Administration des États-Unis entre août 2021 et juillet 2022 ainsi que 10 médicaments précédemment approuvés qui ont été élargis pour traiter d’autres types de cancer.

Une autre raison est due à la baisse du tabagisme, indique le rapport. Les taux de tabagisme chez les adultes américains ont également diminué, passant de 42 % en 1965 à 12,5 % en 2020.

Le rapport souligne également l’importance des dépistages du cancer, qui peuvent déterminer si une personne a des lésions précancéreuses ou un cancer à ses débuts.

Les centres de contrôle et de prévention des maladies Programme de lutte contre le cancer colorectal — qui vise à augmenter les taux de dépistage du cancer chez les personnes âgées de 45 à 75 ans — a connu une augmentation moyenne de 8,2 points de pourcentage et de 12,3 points de pourcentage parmi les cliniques qui ont participé au programme pendant deux et quatre ans, respectivement, selon le rapport.

“Les découvertes de la recherche fondamentale ont entraîné les progrès remarquables que nous avons constatés dans la médecine du cancer ces dernières années”, a déclaré le Dr Lisa Coussens, présidente de l’AACR, dans un communiqué.

“Les thérapies ciblées, l’immunothérapie et d’autres nouvelles approches thérapeutiques appliquées en clinique découlent toutes de découvertes fondamentales en science fondamentale”, ajoute le communiqué. “L’investissement dans la science du cancer, ainsi que le soutien à l’enseignement des sciences à tous les niveaux, est absolument essentiel pour conduire la prochaine vague de découvertes et accélérer les progrès.”

Cependant, parce que le cancer continue d’être la deuxième cause de décès aux États-Unis – avec environ 600 000 vies qui devraient être perdues cette année – l’AACR demande au Congrès d’augmenter le financement du National Cancer Institute aux National Institutes of Health et pour la FDA, qui supervise la réglementation des médicaments anticancéreux.

PHOTO : Judy Smith, deux fois survivante du cancer, donne un gros câlin à son arrière-petit-fils lors de la cérémonie de célébration et de survie lors de la 25e course annuelle Komen Colorado Race for the Cure le 24 septembre 2017 à Denver.

Judy Smith, deux fois survivante du cancer, donne un gros câlin à son arrière-petit-fils lors de la cérémonie de célébration et de survie lors de la 25e course annuelle Komen Colorado Race for the Cure le 24 septembre 2017 à Denver.

Helen H. Richardson / Denver Post via Getty Images, FICHIER

Le groupe a également appelé à davantage de soutien pour des programmes tels que celui du président Joe Biden Initiative Cancer Moonshotqui a été relancé en février 2022, dans le but de réduire de 50 % le taux national de mortalité par cancer au cours des 25 prochaines années.

La bonne nouvelle arrive malgré une récente rapport que les cancers chez les adultes de moins de 50 ans ont “considérablement augmenté” dans le monde au cours des dernières décennies.

Des chercheurs du Brigham and Women’s Hospital de Boston ont déclaré que la forte augmentation de plusieurs cancers, notamment du sein, du côlon, de l’œsophage, du rein, du foie et du pancréas, a commencé au début des années 1990.

L’étude de Brigham a révélé que l’augmentation est en partie attribuable aux dépistages précoces de certains de ces cancers. Les expositions au début de la vie telles que l’alimentation, le poids, le mode de vie, l’exposition environnementale et le microbiome des personnes peuvent prendre en compte ce qui contribue au cancer précoce, mais plus d’informations sur les expositions individuelles sont nécessaires, selon l’étude.

Le Dr Evelyn Huang d’ABC News a contribué à ce rapport.

About the author

admin

Leave a Comment